Tourisme en Equateur

Publié le par Maguy

 Je vais tenter de faire une liste des principaux sites à visiter en Equateur.

QUITO

Perchée à 2850m d'altitude, entourée de superbes volcans qui semblent la protéger, Quito est la deuxième capitale la plus haute d'Amérique du Sud après La Paz (en Bolivie).

La ville de Quito s'étire sur plus de 30km, sur une largeur d'environ 10 km et divise en deux quartiers distincts :
Le Quito moderne dresse ses hautes silhouettes regroupant de riches demeures bourgeoises très protégées, des centres commerciaux, des banques, restaurants, hôtels, bars ...
Le Quito colonial, le centre historique de la ville, abrite surtout les quartiers pauvres.
 

Le centre historique de la ville est évidemment à visiter lors d'une visite : la basilique ou encore la Virgen del Panecillo sont les inmanquables de cette visite. Vous ferez un passage par la calle Ronda, petite rue piétonne de style coloniale où vous trouverez souvenirs et restaurants typiques.

 

Basilica_Quito1.jpg

La mitad del mundo

A 15 km au nord de Quito, à une altitude de 2 483 m, une petite allée, bordée des bustes des scientifiques européens et équatoriens qui ont participé aux nombreuses recherches et expéditions entreprises afin de vérifier l'hypothèse de Newton quant à l'aplatissement de la Terre aux pôles, aboutit à un monument commémoratif quelque peu insolite. Ici s'élève fièrement depuis près de 20 ans La Mitad del Mundo (le milieu du monde), qui marque l'emplacement de la ligne équinoxiale tel que calculé par Charles Marie de La Condamine et les membres de la mission géodésique française vers le milieu du XVIIIe siècle. Les visiteurs peuvent y vivre une expérience unique en mettant un pied dans l'hémisphère sud et l'autre dans l'hémisphère nord.

À l'intérieur du monument se trouve le Museo Etnográfico. Sur trois étages, ce musée retrace l'histoire des différentes ethnies qui forment aujourd'hui la population de l'Équateur. On peut y voir de nombreuses pièces d'artisanat, des instruments de musique et des vêtements.

 

mitad_del_mundo.jpg FILE0235 FILE0232

La avenida de los volcanos

 

Cette célèbre allée ou "avenue" des volcans qui s'étend entre Quito et Riobamba, est d'abord une terre indienne par excellence. Dans ce majestueux panorama, émergent des brumes de majestueux volcans à la cime enneigée, abritant les communautés indiennes qui demeurent l'âme du pays.

Les amateurs d'andisme expérimentés seront comblés par la présence, dans la région, de nombreux sites d'escalade avec entre autres, l'Illiniza, le Chimborazo, le Sangay, le Tungurahua, l'Altar et le Cotopaxi.
La région est également marquée par la présence de pittoresques petits villages amérindiens, qui se distinguent surtout par leurs marchés tout à fait différents les uns des autres.

las-Ilinizas.jpg   chimborazo1.jpg

L'une des façons de découvrir la région au sud de Quito d'une manière originale et pittoresque est de parcourir "l'allée des volcans" en train.

Ce trajet, très touristique, qui vous conduit de Quito à Riobamba, attire autant les voyageurs étrangers que les Equatoriens en raison de ses paysages grandioses et reposants.

Chaque jeudi, le village de Saquisilí s'anime grâce à son marché. Pas trop fréquenté par les touristes, il est resté authentique, on y trouve davantage d'animaux et de produits d'artisanat, consommés surtout par la population autochtone. Certains vont même jusqu'à dire que ce marché est plus intéressant que le réputé marché d'Otavalo

 

Baños, située à 1.900m d'altitude, doit son nom aux bains thermaux qui prennent leur source au pied du volcan Tungurahua. L'endroit s'avère idéal pour se détendre pendant quelque temps et se repaître des paysages de montagne. Grâce à sa situation, au coeur des Andes, Baños peut facilement servir de base pour explorer la région.

Banos0001.JPG

A 2.700 mètres d'altitude, Riobamba jouit d'une position géographique intéressante, entourée de magnifiques sommets avec, entre autres, le plus haut volcan d'Equateur : le Chimborazo (6.310m).

A 4.000 mètres d'altitude, la Laguna de Quilotoa est un magnifique lac de couleur émeraude installé dans l'ancien cratère d'un volcan éteint.

quilotoa.jpg

Le parc national du Cotopaxi (cf article précédent)

Otavalo

C'est en partie grâce à son marché qu'Otavalo est devenu l'un des hauts lieux du tourisme en Équateur. Ce marché, l'un des plus célèbres de toute l'Amérique latine attire chaque samedi davantage de touristes et d'Indiens qui cheminent bien avant l'aube, depuis des montagnes plus ou moins lointaines, vers la fameuse " place des ponchos ".

Pour profiter pleinement du marché d'Otavalo mieux vaut se lever et très tôt le matin, ainsi vous ne manquerez pas le marché aux bestiaux qui commence à cinq heures, mais surtout vous pourrez voir arriver les Indiens, les uns à dos d'âne, les autres traînant en laissent leurs petits cochons noirs.
Le marché d'Otavalo se compose de trois marchés bien distincts :
- La
foire aux bestiaux qui se tient un peu à l'écart de la ville est un spectacle haut en couleurs
- Le
marché aux fruits et légumes ou peut goûter notamment les spécialités comme le cochon d'Inde, soupes de légumes.
Articles et les victuailles, poteries de toutes sont ici présents car ce marché est surtout celui des habitants de la région.
- Sur la place des ponchos se tient l'antique marché indien maintenant envahi par les touristes. On peut y acheter : tapis, couvertures, ponchos, pulls, sacs, Panamas, bijoux, poteries diverses et autres bibelots
Il faut savoir que cette partie du marché est dominée par une vingtaine de familles qui achètent, à très bas prix, les différents articles aux Indiens des campagnes environnantes. En s'éloignant quelque peu, il est possible de rencontrer ces Indiens qui vendent leurs produits en direct.

otavalo41

L'Amazonie

partir des quatre grandes villes de l'Amazonie, (du nord au sud : Lago Agrio, Coca, Tena et Macas), bien desservies par route ou par avion depuis Quito, les excursions présentent les différents visages de l'Amazonie équatorienne : la forêt vierge et les Indiens aux modes de vie traditionnels, la forêt colonisée par les pétroliers ou encore les organisations Shuars au sud de Macas.

Les Gálapagos

Ce groupe de 13 îles, 17 îlots et 47 récifs, disséminés sur une surface de 8.000 km² dans l'océan Pacifique, est un monde à part, à quelque 1.000 km des côtes équatoriennes.
Préservé de la vie continentale, l'archipel est un coin du monde à nul autre pareil, où la nature réserve les plus belles surprises. La meilleure façon de découvrir l'archipel est certainement d'y faire une croisière. 

Les Gálapagos sont indubitablement le site phare de l'Equateur, reconnus pour leur beauté et leur richesse naturelle (faune et flore). Ils attirent sans cesse les touristes à découvrir ou redécouvrir sa beauté incomparable.

galapagos galapagosmain.jpg

Publié dans Visites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article